Pourquoi c’est dangereux de refuser de reconnaitre ton vrai potentiel ?

Si Barack Obama avait refusé « d’accuser réception » de son propre potentiel et de ses vrais atouts, il aurait pu finir sa carrière politique comme sénateur au lieu d’un président d’un grand pays. Si Francois Hollande avait sous-estimé ses vraies capacités, il aurait pu finir sa carrière comme ancien premier secrétaire du parti socialiste.

On a tous ce problème. On sait qu’on peut faire mieux, on sait qu’on peut faire beaucoup de choses formidables et décorer notre vie avec pleins d’exploits, mais on insiste à manquer cette chance.

On refuse de reconnaitre notre vrai potentiel, et nos vraies capacités pour plusieurs raisons. Certains croient que s’ils ne sont pas performants voire brillants dans leur travail actuel c’est qu’ils sont mauvais. Ils oublient que probablement leur travail actuel ne leurs correspond simplement pas. Il est inutile de rappeler combien de personnes occupent des postes qu’ils n’aiment pas.

Si on refuse de reconnaitre notre vrai potentiel, on finit inévitablement, par être frustré. Cette frustration a un impact très négatif sur notre vie et la vie de notre entourage. On finit par toujours se sous-estimer quel que soit la tâche à laquelle on fait face.

L’écrivain danois Soren Kierkegaard disait:

Il y a deux façons d’être dupe. L’une est de croire ce qui est faux; l’autre est de refuser de croire ce qui est vrai.

Le fait de refuser de reconnaitre notre vrai potentiel, va nous mener à être dupe, et surtout à :

L’échec

echec

Dans notre vie moderne, il y a beaucoup plus d’histoires d’échec que de succès parce que nous sommes presque tous accommodés à faire juste le « juste » pour survivre. Plusieurs d’entre nous perdent leur temps à se réveiller à 6h du matin pour aller à un travail qu’ils n’aiment pas car ils refusent de reconnaitre leur potentiel, et le développer pour avoir un meilleur travail.

Tu peux aller très loin, et bien réussir ta vie sauf que la première étape pour le faire, commence d’abord par reconnaitre son propre potentiel.

Des récompenses médiocres

recompenses

Si tu n’es pas là où tu penses devoir être, si tu n’aimes pas les chiffres de ton compte bancaire en début du mois, si tu penses qu’il y a plusieurs choses formidables dans la vie qui se font sans toi, alors il y a une seule raison derrière tout ça : tu refuses d’accuser réception de ton potentiel interne.

Un éléphant qui se comporte comme une fourmi ne va jamais savourer le résultat d’un travail censé être réalisé par un éléphant.

Les grands Hommes ne sont jamais nés grands. Ils sont nés avec un potentiel interne de grandeur qu’ils reconnaissent et travaillent !

Une vie de regrets

regret

On sait tous qu’on peut faire plus. On a tous eu et on continue d’avoir des moments où on regrette pourquoi dans telle ou telle situation on n’avait pas fait plus ou travaillé un peu plus. On savait qu’on pouvait faire mieux à ce moment précis mais on refusait de l’admettre et du coup on ne l’a pas fait.

Qui voudrait vivre une vie pleine de regret ? L’un de mes amis veut vendre des logiciels de restauration qu’il a mis des années pour les développer mais hésite d’appeler les restaurateurs car il a peur qu’ils n’adoptent pas ses logiciels. Je suis quasiment sûr que s’il ne franchit pas le pas, il finira tout le reste de sa vie à regretter. Il a devant lui deux solutions, soit il appelle et il assume le résultat qu’il soit positif ou négatif (comme ça il passera à autre chose dans sa vie) ou bien il accepte une vie aussi pourrie pleine de remords.

Imaginez si Thomas Edison le concepteur de l’ampoule électrique, avait stoppé dans l’avant dernier essai ? Quelqu’un d’autre aurait pu lui voler l’éclat et il aurait fini par la suite sa vie à regretter pourquoi il n’est pas allé jusqu’au bout.

Conclusion

On a tous un potentiel quelque part. Personne ne peut le savoir sauf nous-mêmes. Personne ne peut le travailler sauf nous-mêmes. Il est certain que la culture joue un rôle important dans notre perception des choses mais aujourd’hui on vit dans un monde multiculturel, il faut donc ignorer une culture qui nous dissuade voire minimise notre vraie valeur, et savoir accuser réception de notre vrai potentiel. Si tu n’acceptes pas la vie médiocre que tu mènes, conseil : fais le premier pas en travaillant plus ce que tu sais faire, ça te mènera vers une vie pleine de succès et pleine de bonheur.

Merci de laisser votre commentaire.

quatre × 4 =