Comment peut-on nourrir la créativité chez nos enfants ?

Les enfants sont créatifs, dans leurs façons d’écrire, de lire, de dessiner, de prononcer des mots, de composer des phrases, d’interagir avec les objets, etc. C’est un talent inné.

Cependant, avec l’âge ce talent flétrit chez plusieurs d’entre nous. Derrière ce gâchis, il y a plusieurs raisons, mais celle que je trouve la plus flagrante, se trouve sous la responsabilité des parents, familles et des encadrants (écoles, activités parascolaires, etc.). A partir du moment où on dit à l’enfant que ce qu’il vient de faire est nul, ou bien qu’il n’est pas un bon artiste, il commence à nourrir une peur qui limite ses horizons de créativité. Il commence également à calculer chaque pas qu’il fait et voir comment l’adulte va le juger.

A partir d’un âge défini, l’enfant préfère la « sécurité » dans ses actes. Et c’est bien là que réside le problème car la sécurité limite la créativité.

La sécurité limite la créativité.

Quand l’enfant commence à prendre trop en considération l’attention apportée sur ses actes par les autres, les parents doivent absolument intervenir pour s’attaquer à ce problème dès son apparition. A ce niveau, l’enfant commence à douter de ses capacités car il cherche à plaire et parfois ne rien faire pour éviter d’être intimidé.

Quelques petites méthodes efficaces

créativité

Sugata Mitra a montré à travers une expérimentation que des enfants issus de milieux ruraux, ont pu s’auto-former sur l’utilisation du PC, la réplication de l’ADN et d’autres sujets intéressants voire complexes sans avoir la connaissance de l’anglais. Leurs seules armes : curiosité et ouverture. Le secret derrière cette expérimentation c’était que personne ne leur a dit que ce qu’ils allaient faire dépassait leurs propres capacités. Ainsi ils ont montré qu’ils étaient créatifs.

Pour inciter l’enfant à exploiter mais aussi forger sa créativité, il lui faut moins d’aiguillage et plus de liberté. Une simple approche serait de lui permettre de dessiner sur une grande feuille blanche en utilisant ses mains et ses pieds, avec différentes couleurs de peinture. Avec ce type d’activité, l’enfant communique avec sa créativité sans filtre et sans jugement.

Pour les parents, il ne suffit pas de dire « c’est excellent ce que tu viens de dessiner », car l’enfant a pris l’habitude d’entendre ce type de phrases et par conséquent, il les considère sans intérêt. Mais pour vraiment l’encourager, il faut que le parent discute avec lui son dessin en posant des questions sur le choix de la couleur ou sur la forme que l’enfant a dessiné. Le parent doit aussi montrer qu’il apprécie les détails du dessin en disant par exemple « le choix de la couleur rouge sur cette partie me semble juste… ».

Il existe évidemment plusieurs méthodes qui incitent l’enfant à jouer avec sa créativité sans limites. Ces méthodes ont toutes un point commun : montrer à l’enfant que l’échec n‘est pas un obstacle et qu’il faut toujours essayer. Et c’est en essayant qu’on arrive à être créatif.

En essayant, on arrive à être créatif.

La liberté est une condition nécessaire pour la créativité

créativité

 L’enfant a le droit de tacher ses vêtements, de casser ses crayons et de colorer en ne respectant pas les contours. Quant au parent, il est là pour lui rappeler les règles mais pas pour juger les résultats.

Quand l’enfant casse un jouet, il est important d’exclure l’option d’acheter un nouveau et d’essayer avec l’enfant de le réparer ou même de créer un autre en utilisant les différentes pièces collectées du jouet cassé. Avec cette méthode, l’enfant apprend à gérer les contraintes et utiliser sa créativité pour inventer de nouvelles choses.

La créativité a besoin aussi de votre attitude

créativité

Comme parent, il faut évidemment donner le bon exemple à ses enfants. C’est pour cela qu’il faut montrer qu’on peut tout essayer sans forcément être professionnel dans la chose qu’on entreprend. On peut peindre, jouer de la guitare, cuisiner, réparer, tout cela en ayant des défauts. Le plus important derrière ces actes c’est qu’on montre qu’on est dans l’action. Ainsi, l’enfant comprend l’importance de l’action. Et c’est bien l’action qui mène vers la créativité.

C’est bien l’action qui mène vers la créativité.

Comme c’est déjà mentionné, les encouragements doivent être spécifiques plutôt que génériques. Il faut aller dans les détails avec l’enfant et discuter ses choix  avec lui tout en l’encourageant.

Enfin, la positivité dans le langage avec les enfants est essentielle. Il ne faut jamais dire des phrases comme : « je ne suis pas un artiste, je ne peux jamais y arriver à faire cela » mais plutôt dire « je vois que c’est un défi assez important ce que tu me proposes alors je vais voir comment le surmonter … »

  1. Hiya, I’m really glad I have found this info. Nowadays bloggers publish only about gossip and web stuff and this is really annoying. A good blog with exciting content, that is what I need. Thank you for making this web-site, and I will be visiting again. Do you do newsletters by email?

Merci de laisser votre commentaire.